dimanche 19 mai 2019

A toutes les filles, petites, moyennes, grandes ...

Bonjour,

La fête des mères approche à grands pas, vous devez être inondé(e)s d'offres spéciales. Encore un prétexte pour nous faire dépenser des sous. Sans parler des thématiques si glorifiantes : fer à repasser, lave-linge, abonnement au club de gym ...

Je pense à celles qui ont perdu leur Maman.
Je pense à celles qui ne veulent pas d'enfants et qui sont souvent montrées du doigt. Oui, cela peut être un choix.
Je pense à celles qui tombent enceintes en un clin d'oeil, ou par accident, et qui ont la chance en France de choisir, et de pouvoir éventuellement mettre un terme à une grossesse non désirée.
Je pense à celles qui ont perdu un enfant, né ou à naître. Quoi de plus terrible que de voir son enfant disparaître avant soi ?
Je pense à celles qui attendent leur tour. Grossesse naturelle ou aidée, adoption, famille d'accueil, nous avons toutes des histoires qui nous sont propres.

A titre personnel, j'ai tardé à devenir Maman, pour plein de raisons. Un premier mariage trop jeune sans enfants, un deuxième mariage plus tardif avec celui que j'ai vite rêvé de voir avec notre enfant dans les bras, des années sans parvenir à tomber enceinte, puis une consultation à l'Hôpital de Sèvres dans le service de procréation médicalement assistée (PMA) qui a changé le cours de nos vies.
Nous avions envie d'un enfant et nous avons eu la chance de tomber sur une équipe en or qui nous a aidés à devenir parents.

Aujourd'hui, je vous envoie tout mon amour de femme, de mère, et surtout de fille. Parce que moi, dimanche prochain, j'ai la chance de pouvoir souhaiter à ma Maman la plus belle des fêtes.


Corentine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire